Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

(Voir premier message du topic)
Le sondage est ouvert jusqu’au Mar 22 Déc 2020, 0:35
Je me sens plus proche de Radio France que des radios privées 16%  16%  [ 10 ]
Je me sens plus proche de France TV que des télés privées 13%  13%  [ 8 ]
Les critiques à l'égard de Radio France sont exagérées 13%  13%  [ 8 ]
Les critiques à l'égard de Radio France sont justifiées 6%  6%  [ 4 ]
Les critiques à l'égard de France TV sont exagérées 13%  13%  [ 8 ]
Les critiques à l'égard de France TV sont justifiées 5%  5%  [ 3 ]
Radio France appartient à une caste (laquelle ?) 6%  6%  [ 4 ]
France TV appartient à une caste (laquelle ?) 5%  5%  [ 3 ]
L'État traite correctement l'audiovisuel public 2%  2%  [ 1 ]
L'État n'est pas assez dur avec l'audiovisuel public 3%  3%  [ 2 ]
L'État est trop dur avec l'audiovisuel public 19%  19%  [ 12 ]
Nombre total de votes : 63
Auteur Message
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Mar 24 Déc 2019, 7:16 
Inscrit sur les forums

Inscription : Dim 09 Fév 2014, 7:33
Message(s) : 821
Localisation : Nimes/Vézénobres
Je crois que tout à été dit plus haut mis à part tu as fait preuve Tremblotin d'un sexisme primaire envers Delphine Ernotte (mais ça me surprend pas de ta part vu que tu as critiqué mon écriture inclusive sur le topic Windows 10 et que tu regardes L'heure des pros avec un animateur qui, il n'y a qu'a voir les polémiques qu'il déclenche que ce ne citerai pas ici pour lui faire de la promo fait du débat spectacle sans fond pour faire de l'audience sur une chaîne "info" polluée d'émissions de ce type mais la n'est pas le sujet) et que un membre l'a dit plus haut dans la conversation, c'est Takis Candilis qui est à la direction des programmes du groupe.
Concernant Radio France, je suis content que quelqu'un qui me connait pas me traite mon père et moi de parfaits bourgeois-bohème des quartiers chics de la capitale, merci de nous avoir fait monter à un haut niveau social ! 8) :lol:
Sinon, j'ai répondu à ton sujet et j'ai bien rigolé quand j'ai vu que tu nous demandais si il y avait une caste à france.tv et Radio France, parmi tout le bashing anti-service public que j'ai déjà vu, celui-ci est le plus stupide que j'ai jamais vu, bravo pour avoir monté la barre si haut !

_________________
La vie est précieuse, il faut vivre l'instant présent.
Être sexiste ne sert à rien, cela montre juste votre infériorité intellectuelle par rapport aux femmes et votre manque d'évolution. #WeShouldAllBeFeminists
Qui ne tente rien, n'a rien.


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Mar 24 Déc 2019, 12:18 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam 28 Jan 2017, 17:58
Message(s) : 1282
Localisation : Région de la crêpe
Débat sur la neutralité tant aimée par tremblotin : https://www.youtube.com/watch?v=AY3D6YxZj3k

_________________
Haut les coeurs, il est 7h ! - M. Fauvelle
Voici les titres de votre 23h - P. Loison

Un média, des signatures


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Mar 24 Déc 2019, 12:55 
Inscrit sur les forums

Inscription : Mer 10 Août 2011, 13:47
Message(s) : 3804
tremblotin a écrit:
Si vous voulez attaquer frontalement mes arguments, parlez plutôt de ce que je vise réellement, ce qui est noyauté par le militantisme (car vous savez très bien de quoi je parle), comme par exemple l'émission d'Hugo Clément ou encore la chaine France Info ! Ah mince, ça fait des audiences minables : 7,9% pour la première d'Hugo Clément (en dépit de l'effet de curiosité), 0,5% en novembre 2019 (en baisse de 0,1% sur un an) pour France Info ! :lol: Donc oui, France TV voit ses audiences monter, mais elles monteraient encore plus si le groupe avait plus le cran de faire des émissions populaires comme autrefois, et virait par la même occasion toutes les émissions de propagande qui, au pire, ne marchent pas, et au mieux, laissent le leadership à TF1 avec une belle avance.

Finalement, j'aurais tendance à te comparer à d'autres militants qui hystériseront autant que toi les discussions alors même qu'ils auront une vision diamétralement opposée à la tienne (ceux par exemple qui trouveront que les fictions-terroir de France 3 ne sont destinées qu'aux ploucs ou pour qui "Secrets d'Histoire" est un magazine royaliste et/ou réactionnaire car ne mettant en avant que les rois et reines). C'est fou ce que le service public peut s'attirer comme emmerdes quand il propose une trop grande diversité de programmes...

Avant la trêve des confiseurs, je tiens aussi à faire une petite remise en perspective concernant les deux audiences que tu cites : le premier numéro de l'émission d'Hugo Clément (sur les quatre qui seront diffusés cette saison, bonjour le noyautage...) n'a pas marché mais n'a pas fait un score tellement plus bas que la moyenne de France 2 dans cette case du mardi soir dédiée aux magazines et aux documentaires. Cette case, y compris avec des programmes plus populaires, n'a jamais cartonné en dehors de quelques exceptions.
Quant à Franceinfo, sa part d'audience moyenne sur l'ensemble 2019 sera supérieure à celle de 2018. Elle gagne 0.1 point par an depuis son lancement en 2016 (l'évolution à la baisse en novembre sur un an étant d'abord due à un effet de base défavorable lié au mouvement des gilets jaunes en novembre 2018, ce que tu t'es bien gardé de rappeler). A titre de comparaison, CNews qui a pourtant recruté des aspirateurs à audience, stagne entre 0.7 et 0.8 % depuis la rentrée. Du reste, trois des quatre chaînes info évoluent dans une fourchette comprise entre 0.5 % et 1 % (BFMTV étant vraisemblablement un cas unique en Europe et peut-être dans le monde). On voit donc bien que la course à l'audience que tu appelles de tes voeux pour le service public ne mènerait strictement à rien.


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Mar 24 Déc 2019, 14:08 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven 02 Août 2019, 14:14
Message(s) : 302
Localisation : Coupé par le traité de Verdun ! Ouille !
stargazer a écrit:
Finalement, j'aurais tendance à te comparer à d'autres militants qui hystériseront autant que toi les discussions alors même qu'ils auront une vision diamétralement opposée à la tienne
Dans la mesure où tu es incapable de me démontrer en quoi consiste mon prétendu "militantisme" (pas même en message privé), cette remarque n'a aucune valeur. :wink:
stargazer a écrit:
Cette case, y compris avec des programmes plus populaires, n'a jamais cartonné en dehors de quelques exceptions.
Ou comment relativiser le flop d'un programme désavoué. :P
stargazer a écrit:
Quant à Franceinfo, sa part d'audience moyenne sur l'ensemble 2019 sera supérieure à celle de 2018. Elle gagne 0.1 point par an depuis son lancement en 2016
Pour rappel, sur l'ensemble de l'année 2018, toutes les chaines info, exceptée BFMTV, ont vu leur audience monter de 0,1 point. Donc on a davantage assisté à une hausse de la consommation des chaines info qu'à une hausse spécifique de la chaine des fans de Yelle... qui, du coup, reste toujours autant distancée par LCI et CNEWS, ce que tu t'es bien gardé de rappeler. :wink:
stargazer a écrit:
On voit donc bien que la course à l'audience que tu appelles de tes voeux pour le service public ne mènerait strictement à rien.
Je me rends compte que j'avais oublié de mentionner le terme "audience" parmi la liste des termes ambitieux considérés comme des gros mots par certaines personnes, en plus de "commercial" et "populaire".

_________________
"Les chantres de la tolérance sont les maitres de l'intolérance" - tremblotin
#JeSuisMila


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Mar 24 Déc 2019, 14:25 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar 10 Juil 2012, 12:25
Message(s) : 745
Mais pourquoi cet engouement avec Yelle ? :lol:

Ceci dit pour franceinfo: la programmation n'est que peu qualitative en journée, hormis le fait que tu associe les diverses pastilles proposées à du 'militantisme', c'est surtout un format peu cher à produire mais qui ne constitue pas quelque chose de suffisant pour le telespectateur et qui par conséquent le garde moins longtemps, franceinfo: de manière général à je suppose une durée d'écoute moins longue que BFMTV rien que par le rappel des titres toutes les 10 minutes, une fois qu'on en à vu un ou deux on peut passer à autre chose. Mais des émissions marchent très bien comme le nouveau 23h de Patricia Loison qui début septembre battait même BFM.
Ceci dit franceinfo n'as pas de but commercial pour le coup, et sans mélanger trop vite audience et ce que tu appelle du "militantisme" ( parce qu'après tout même hors service public des émissions que tu dois surement voir comme militantes fonctionnent: cf quotidien sur TMC), parcequ'après tout ce qu'il manque à franceinfo pour déjà décoller c'est de l'argent, qui manque à france télévisions, certes la chaine à couté cher lors de sa création mais je suppose que son cout aujourd'hui est nettement moindre que les couts de LCI, BFM ou CNews (quoi que Canal + à bien du baisser les coûts depuis 2015 ).

Pour ton "militantisme" ou le notre supposé, sans vouloir répondre à la place de Stargazer , le CNRTL définit militantisme comme suit : " Qui cherche par l'action à faire triompher ses idées, ses opinions; qui défend activement une cause, une personne.", "Qui agit pour faire reconnaître ses idées, pour les faire triompher. ". Alors si dans le débat que nous avons ici tu estime que nous faisons du militantisme, je ne vois pas en quoi tu n'en ferais pas à ton tour, ne souhaite tu pas faire reconnaitre tes idées ?

Pour conclure, (on pourrait tourner encore longtemps en boucle), j'ai vu cette belle citation de Camus dans un de mes cours ce matin et qui je trouve répond assez bien aux critiques que tu fait sur l'idée que le service public mette en avant des "combats" de minorités face à la majorité ( si-tenté que le service public fait un combat, je pense plutôt qu'il essaye juste d'ouvrir l'horizon à une société qui évolue et laisse la parole à des minorités justement qui ne l'avaient jamais eu auparavant, et ça ce n'est pas que sur le service public français mais de manière générale autour du globe, et également dans les communautés scientifiques ) : "La démocratie, ce n'est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité.".

_________________
jj19 - j'ai une passion pour éditer mes messages, mon cerveau se remet en marche une fois mes messages postés


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Mer 25 Déc 2019, 9:29 
Inscrit sur les forums

Inscription : Jeu 28 Août 2014, 19:53
Message(s) : 1131
Il manque 2 questions importantes:
- comment doit-être financé l'audiovisuel public ?
- quel doit être le périmètre de l'audiovisuel public: large ou réduit au strict minimum ?
Tout le reste ne relève que de la polémique politique...

Je note cependant que tremblotin n'a pas détaillé son opinion sur France 3, France 5 ou encore France 4. J'en déduis que la radio l'intéresse davantage que la télévision. :wink: :P


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Mer 25 Déc 2019, 11:30 
Publicateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim 10 Avr 2011, 19:24
Message(s) : 2231
Localisation : En Saintonge
tremblotin a écrit:
ces citadins végano-trans-fluides


Voyons voir…

☑ citadine (depuis peu)
☐ végane
☑ trans
☐ fluide

Ah. Ah merde. J'coche deux cases dans l'portrait. :mrgreen:
Bon, c'était pour le clin d'œil ; voici mes réponses aux questions posées.

tremblotin a écrit:
Fondamentalement, que pensez-vous de l'audiovisuel public ?
:arrow: Est-ce que vous vous sentez plus proche de l'audiovisuel public que du secteur privé ?
:arrow: Trouvez-vous que les critiques à l'égard de l'audiovisuel public sont exagérées ? Si oui, pourquoi ?
:arrow: Pensez-vous que l'audiovisuel public appartient à une "caste" ? Si oui, pourriez-vous la décrire ?
:arrow: L'État est-il un bon actionnaire, ou, au contraire, malmène-t-il l'audiovisuel public ? Expliquez SVP.


:arrow: Proche, je ne sais pas, mais je dirais en tout cas que je trouve davantage mon compte dans les programmes de l'audiovisuel public. Ce qui ne m'empêche pas d'aller voir sur les chaînes privées si j'en ai envie (ce serait quand même dommage de se priver de Burger Quiz ^^ ).

:arrow: Concernant les critiques faites à l'audiovisuel public, je crois que cela dépend des critiques. Certaines me semblent pleinement incongrues ; d'autres me semblent être des craintes exagérées en l'état actuel bien que reposant sur des exigences légitimes ; d'autres, enfin, me semblent tout à fait justifiées. Si j'ai un grief vis-à-vis de France Télévisions en particulier, ce serait les inexactitudes, et même les légères manipulations* qui apparaissent de temps à autre dans les journaux télévisés (assez rarement, certes ; mais trop souvent à mon goût pour un service public d'information de cette taille et de cette renommée). Je préfère m'en remettre à Radio France pour l'information…

*Je fais ici référence à l'affaire de la pancarte effacée au 19/20 de France 3 à la fin de l'année 2018.

:arrow: Je ne pense pas que l'audiovisuel public soit détenu par une « caste » médiatique, par un groupe de gens totalement hermétique à l'extérieur. Peut-être y a-t-il néanmoins une sorte d'entre-soi, parfois ? C'est en tout cas ce que j'imagine ; je ne peux que faire des suppositions, puisque je n'y travaille pas. Et en dehors des gens qui prennent la lumière dans les émissions (et parmi lesquels j'ai assez de bonne foi pour penser que nombre d'entre eux font leur travail avec honnêteté et sincérité), il y a aussi des techniciens, des opérateurs, qui font leur taf et sans qui la télé ne serait rien.

Parfois, je me pose la question : comment l'audiovisuel public peut se rapprocher de son auditoire, réduire la distance symbolique forcément induite par le rapport "descendant" d'un média vers ses auditeurs ? Il me semble que le réseau France Bleu, en ce sens, est une bonne idée. Pour les médias publics nationaux (j'y inclus France 3, parce que sa part de programmes régionaux est assez faible), qui, pour la plupart, sont centralisés sur Paris (comme beaucoup de structures de notre pays), c'est forcément plus compliqué, mais d'autant plus nécessaire.

Cela me rappelle, par ailleurs, que dans quelques autres pays d'Europe, le service public est organisé différemment. Deux cas originaux me viennent à l'esprit :
— l'Allemagne, avec d'une part une société nationale de télévision publique (ZDF) et une société nationale de radio publique (Deutschlandfunk), et d'autre part un réseau de diffuseurs publics régionaux de radio et télévision (ARD) avec chacun ses chaînes de radio et sa chaîne de télévision sur le canal 3 ; peut-être une solution pour se rapprocher de son auditoire en région ;
— les Pays-Bas, avec divers prestataires de service public représentant des couches différentes de la population néerlandaise, dont le temps d'antenne est réparti sur les canaux radio et télé (l'information et la publicité, gérées par des prestataires uniques NOS et STER, faisant exception) ; peut-être une manière de se rapprocher plus efficacement de la diversité de son auditoire.

:arrow: L'État-actionnaire prend parfois des décisions qui me paraissent étranges, que ce soit en matière de radio-télévision ou dans d'autres domaines (je repense à la privatisation des autoroutes et à l'ouverture large du capital de la Française des Jeux). Concernant France Télévisions, je comprends l'impératif budgétaire, et je salue les efforts de développement vers les consommations « numériques » (c'est aujourd'hui une nécessité pour n'importe quel média), mais je ne comprends pas la décision de suppression de France 4. Il me semble que l'État et la direction de France Télévisions auraient pu investir (non pas forcément investir davantage, mais investir mieux) dans cette chaîne ; et que trop compter sur le numérique nuit à l'égalité de l'accès au public aux services de France Télévisions (tout le monde ne bénéficie pas d'une connexion internet efficace, même parmi les jeunes populations).

_________________
a.k.a. Morganeko.
"This is the neeewwwws!!" (Chris Morris) https://www.youtube.com/watch?v=213Jpo4PIJY&t=14


Dernière édition par Le Neko le Mer 25 Déc 2019, 19:12, édité 1 fois.

Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Mer 25 Déc 2019, 15:23 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven 02 Août 2019, 14:14
Message(s) : 302
Localisation : Coupé par le traité de Verdun ! Ouille !
YOUN: a écrit:
Débat sur la neutralité tant aimée par tremblotin : https://www.youtube.com/watch?v=AY3D6YxZj3k
Snif Snif... J'ai senti une odeur en écoutant cet extrait d'Europe 1...
Attends deux secondes...
...

AH OUI JE SAIS !
Ça sent l'entre-soi ! :lol:
C'est tout le drame des médias traditionnels en France. Quand tu vois le titre de la vidéo, tu te dis "ahhhh, peut-être que...", sauf qu'en définitive, c'est une énième partouze entre trois journalistes d'accords les uns avec les autres, et qui se soutiennent mutuellement... Donc en définitive, ce "débat" n'en est pas un. C'est triste de voir que même après un an de "Gilets jaunes" (et des accusations de "distances" qui vont avec), et un fiasco journalistique (l'affaire du faux sosie de XDDL) plus tard, rien n'a changé. Et plus le temps passe, plus je me dis que rien ne changera.

Et si ça me donne une image de pessimiste, tant pis. Je préfère être honnête.

_________________
"Les chantres de la tolérance sont les maitres de l'intolérance" - tremblotin
#JeSuisMila


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Jeu 26 Déc 2019, 0:41 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam 03 Nov 2012, 20:31
Message(s) : 1986
:arrow: Est-ce que vous vous sentez plus proche de l'audiovisuel public que du secteur privé ?
Je pense que chacun ont des objectifs très différents, mais à la télévision certains défauts qui commencent à se prononcer du côté privé (les grands groupes sur la TNT surtout) sont assez peu présents sur l'audiovisuel public, je pense notamment au non respect des horaires des programmes, le grand nombre de rediffusion, ainsi que les marathons sans fins: alors que la plupart des chaines privées remplissent leur journée avec la multidiffusion du même programme (séries notamment), France Télévisions a moins tendance à le faire, et va seulement diffuser 2 ou 3 épisodes/numéros (ce qui est le cas pour la plupart des chaines, qu'elles soit publiques ou privées, à l'étranger), qui ont également légèrement moins de chances d'être rediffusés par la suite, mais bon après ça se comprend du côté privé pour raison de rentabilité. C'est pas pour autant que la télévision (gratuite) privée est merdique, c'est juste que ces quelques défauts sont plus présents sur les chaines privées. Ma petite préférée du côté public est Arte, avec des programmes très intéressants, très très originaux mais cependant très niche et qui peuvent paraître bizarres pour certains :lol:
Pour ce qui est des radios, je peux pas vraiment en parler puisque je consomme assez peu le média, mais les radios m'ont l'air aussi bien qu'elles soit publiques ou privées, avec des radios locales qui viennent s'ajouter et apporter encore un peu plus de diversité.

:arrow: Trouvez-vous que les critiques à l'égard de l'audiovisuel public sont exagérées ? Si oui, pourquoi ?
Des fois on peut entendre qu'il n'en fait pas assez, qu'il n'est pas assez qualitatif mais personnellement je pense qu'il fait son bouleau assez bien, surtout avec le fait que le budget soit restreint. Des programmes uniques; pour beaucoup inédits, des chaines de télé et de radio assez distinctives et avec des buts bien marqués (régions pour 3 et Bleu, culture pour 5 et Culture, etc).
À noter également les partenariats avec d'autres médias publiques qui donnent des projets intéressants pour la plupart.

:arrow: L'État est-il un bon actionnaire, ou, au contraire, malmène-t-il l'audiovisuel public? Expliquez SVP.
Oui et non: parfois les choix pris se comprennent, parfois non: beaucoup de gens vont penser que le projet de France Médias est super, mais la suppression de France 4 et Ô se comprend un peu moins. L’État arrive à pas assez et trop se préoccuper de l'audiovisuel en même temps parfois, un peu comme le CSA quand on y pense. Mais bon ça c'est un problème qu'il y a partout et pour tout et ça vient de tout le monde, l'attention est portée sur les mauvaises choses parfois. :P


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Jeu 26 Déc 2019, 10:08 
Inscrit sur les forums

Inscription : Mer 10 Août 2011, 13:47
Message(s) : 3804
tremblotin a écrit:
Dans la mesure où tu es incapable de me démontrer en quoi consiste mon prétendu "militantisme" (pas même en message privé), cette remarque n'a aucune valeur. :wink:

Je vais immédiatement dissiper tes inquiétudes en te renvoyant à la définition du militantisme reprise par jj19. C'est bien de celle-là dont il s'agit et elle n'est en rien péjorative. Notons toutefois qui tu y apportes ta touche toute personnelle : commentaires à caractère politique, expressions en caractères gras, colorés ou en lettres capitales et possiblement accompagnés de cette sensation de te sentir bâillonné (cf. ton avatar) dans un forum que tu pourrais juger "noyauté" par un microcosme alors même que tu répètes plusieurs fois la même chose de topic en topic. Il est juste là le problème et c'est un peu dommage car tes arguments sur le fond peuvent tout à fait s'entendre.

tremblotin a écrit:
Pour rappel, sur l'ensemble de l'année 2018, toutes les chaines info, exceptée BFMTV, ont vu leur audience monter de 0,1 point. Donc on a davantage assisté à une hausse de la consommation des chaines info qu'à une hausse spécifique de la chaine des fans de Yelle... qui, du coup, reste toujours autant distancée par LCI et CNEWS, ce que tu t'es bien gardé de rappeler. :wink:
tremblotin a écrit:
Je me rends compte que j'avais oublié de mentionner le terme "audience" parmi la liste des termes ambitieux considérés comme des gros mots par certaines personnes, en plus de "commercial" et "populaire".

"Audience" n'est pas un gros mot (le cahier des charges du service public stipule bien qu'il doit toucher tous les publics) mais la course à l'audience (je parlais bien de ça) n'a pas lieu d'être sur une chaîne publique. Les chiffres des chaînes info sus-citées sont clairs : LCI et CNews qui se tirent la bourre (via le recrutement de polémistes et/ou par la présence de formats de talk qui augmentent mécaniquement la durée d'écoute) n'affichent pas de résultats particulièrement brillants (entre 0.7 et 0.9 %). De ce simple fait, réorienter la grille de Franceinfo vers ce que font déjà ces chaînes pour au final ne gagner que 0.1 ou 0.2 point n'aurait aucun sens.


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Ven 27 Déc 2019, 13:30 
Inscrit sur les forums

Inscription : Lun 12 Août 2019, 4:33
Message(s) : 55
Localisation : La Réunion
Parenthèse, ou pas : je suis tombé par hasard sur ce numéro d'Affaires Sensibles, sur France Inter : le scandale des animateurs-producteurs et la chute de J-P Elkabbach...
De quoi nourrir la discussion sur le service public audiovisuel : quelles ambitions, quel budget, quelle philosophie ?


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 30 Déc 2019, 21:47 
Inscrit sur les forums

Inscription : Ven 27 Juil 2018, 14:23
Message(s) : 379
Localisation : Entre Paris et Bruxelles.
Est-ce que vous vous sentez plus proche de l'audiovisuel public que du secteur privé ?
Oui, je considère que l'audiovisuel public a une programmation diversifiée pour tous les publics.
Sauf que, je défends un PAF plus large, avec des chaînes privées et publiques.
Mais il faut que toutes ces chaînes soient propriétaires de leurs programmes qu'elles diffusent, et ouvrent leurs archives (Vidéos et Documents écrits) au grand public, avec une plateforme gratuite, comme en Suisse (Archives de la RTS). En télévision comme en radio.
Trouvez-vous que les critiques à l'encontre de l'audiovisuel public sont exagérées ? Si oui, pourquoi ?
Oui. De certains politiciens que je ne citerais pas.
L'État est-il un bon actionnaire, ou, au contraire, malmène-t-il l'audiovisuel public? Expliquez SVP.
Oui et Non.
Je m'explique:
Certains politiciens, en particulier certains ministres, ont de tous temps, de par leur action, affaibli l'audiovisuel public, pour favoriser les télés et radios privées !
Comment cela ?
En modifiant les lois, sous pression de lobbies, ce qui est inacceptable et indigne !
Au contraire, ils doivent défendre l'Audiovisuel public.


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  

Nous sommes actuellement le Sam 25 Jan 2020, 2:49
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group