Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

(Voir premier message du topic)
Le sondage est ouvert jusqu’au Mar 22 Déc 2020, 0:35
Je me sens plus proche de Radio France que des radios privées 16%  16%  [ 10 ]
Je me sens plus proche de France TV que des télés privées 13%  13%  [ 8 ]
Les critiques à l'égard de Radio France sont exagérées 13%  13%  [ 8 ]
Les critiques à l'égard de Radio France sont justifiées 6%  6%  [ 4 ]
Les critiques à l'égard de France TV sont exagérées 13%  13%  [ 8 ]
Les critiques à l'égard de France TV sont justifiées 5%  5%  [ 3 ]
Radio France appartient à une caste (laquelle ?) 6%  6%  [ 4 ]
France TV appartient à une caste (laquelle ?) 5%  5%  [ 3 ]
L'État traite correctement l'audiovisuel public 2%  2%  [ 1 ]
L'État n'est pas assez dur avec l'audiovisuel public 3%  3%  [ 2 ]
L'État est trop dur avec l'audiovisuel public 19%  19%  [ 12 ]
Nombre total de votes : 63
Auteur Message
Message Sujet du message: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 0:35 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven 02 Août 2019, 14:14
Message(s) : 305
Localisation : Coupé par le traité de Verdun ! Ouille !
Suite à quelques débats qui risquaient de virer au hors-sujet de chez hors-sujet, j'ai créé un topic à part.
Un topic adapté à l'heure de la défiance généralisée vis-à-vis des médias dits "traditionnels".

L'audiovisuel public, futur France Médias, est souvent l'objet de critiques, peut-être plus souvent encore que TF1 ou NRJ.

Mais fondamentalement, que pensez-vous de l'audiovisuel public ?
:arrow: Est-ce que vous vous sentez plus proche de l'audiovisuel public que du secteur privé ?
:arrow: Trouvez-vous que les critiques à l'égard de l'audiovisuel public sont exagérées ? Si oui, pourquoi ?
:arrow: Pensez-vous que l'audiovisuel public appartient à une "caste" ? Si oui, pourriez-vous la décrire ?
:arrow: L'État est-il un bon actionnaire, ou, au contraire, malmène-t-il l'audiovisuel public ? Expliquez SVP.

Vu la variété des questions, vous vous doutez bien que ce sera à choix multiples...
Et n'hésitez pas à rajouter vos grains de sel !

C'est parti !

_________________
"Les chantres de la tolérance sont les maitres de l'intolérance" - tremblotin
#JeSuisMila


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 13:58 
Inscrit sur les forums

Inscription : Mer 10 Août 2011, 13:47
Message(s) : 3809
Il n'est pas toujours facile de répondre à tes questions par un oui ou par un non. Les nodaliens qui me lisent depuis longtemps savent que je suis plus proche des chaînes publiques... Ce qui ne veut pas pour autant dire que préférer les chaînes publiques, c'est détester les chaînes privées. Chacune est dans son rôle avec des objectifs différents. Je n'envisage pas d'être comme cet ex-membre auto-exclu du forum qui était persuadé que l'on tapait sur sa chaîne privée dès que l'on valorisait le service public...

On ne peut pas non plus répondre précisément à la question de savoir si les critiques envers France TV ou Radio France sont exagérées ou justifiées. Il y aura forcément les deux car on en attendra toujours plus du service public. On l'apprécie autant qu'on le bashe et ce n'est pas forcément antinomique. Pour ma part, je le défends quand j'estime que les critiques vont trop loin.

A ta question suivante sur la "caste", le service public (pas plus que les chaînes privées) n'appartient à une "caste". Ces groupes sont dirigés par des professionnels de l'audiovisuel qui, pour certains d'entre eux, sont présents dans le métier depuis fort longtemps et/ou ont travaillé autant dans le public que dans le privé.
Un mot sur Delphine Ernotte que tu accuses dans le topic "Intervilles" de ne devoir sa place que parce qu'elle est une femme. Non. Delphine Ernotte a d'abord été nommée par rapport à ses compétences managériales et à son expérience à la tête d'un grand groupe. Pour rappel, avant d'arriver à France TV, elle était à la tête d'Orange France (ex-France Télécom), entité 8 fois plus grosse que France TV où elle s'est employé à transformer le modèle de l'opérateur historique face à la nouvelle donne concurrentielle (comme France TV aujourd'hui) et à régler la crise des suicides dont elle avait hérité (ce qu'elle a réussi). A France TV, après un début de mandat instable, force est de constater aujourd'hui que son bilan plaide pour elle.

Enfin, au sujet de savoir si l'Etat est un bon actionnaire, je dirais qu'il n'a jamais été un exemple de grand stratège. Il a toujours manqué d'une vision de long terme pour son audiovisuel public même si depuis l'année dernière, une trajectoire claire a enfin été actée. La transformation aurait toutefois pu se faire à moyens constants.


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 19:21 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun 20 Oct 2008, 22:26
Message(s) : 5972
A voté.
Comme d'habitude, ce genre de topic va prendre rapidement des tournures de batailles 2.0 ridicules dignes de twitter hélas...
Pour faire court, je cite une phrase vue dans la section commentaires d'Ozap d'un fervent défenseur d'une tv publique de qualité : "La télé privée c'est de la télé indigne faite pour des gens indignes".
A défaut d'arguments, on tombe dans le mépris et pas seulement sur Ozap. Même ici, on trouve ce type de sous-entendus (cf topic RMC et le topic des JT de TF1 notamment concernant le 13H de Pernaut). Des imbécillités peuvent venir des 2 camps.
Allez ! Je mets une pièce avec une fin ultra probable en pugilat : groupies du service public vs groupies des tv privées.

_________________
"10 minutes de pub, 10 minutes d'émission, 10 minutes de pub. On a l'impression d'être dans un supermarché" - Patrick Sébastien


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 20:42 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven 02 Août 2019, 14:14
Message(s) : 305
Localisation : Coupé par le traité de Verdun ! Ouille !
Il est temps pour moi de dire mon avis ! :)

Sur la question de la proximité, je ne me sens proche d'aucune radio, publique ou privée, et certainement pas de France Inter qui représente à peu près tout ce que je déteste dans les médias traditionnels (je n'aime pas l'appelation "médias mainstream", trop marquée politiquement) : cette radio est un ramassis de donneurs de leçons qui cherchent perpétuellement à te prouver qu'ils ont raison et que vous avez tort, sur fond de déconnexion totale vis-à-vis de la réalité. Des parfaits bourgeois-bohème des quartiers chics de la capitale, en somme. France Culture et France Musique sont pour la radio ce que "Télérama" est pour la presse, donc même si ce n'est pas quelque chose de mal en soi, c'est un sacré obstacle pour que je me sente "proche" de ces radios. Restent France Info et France Bleu, les deux seules qui sont écoutables selon moi. La première parce que c'est une radio relativement neutre dans sa manière de diffuser l'information (contrairement à sa variante télé ainsi qu'à l'intégralité des autres rédactions nationales de Radio France et France TV), et la seconde parce que son côté local la rend significativement moins déconnectée qu'Inter. Pour la télé, je me sens plus "proche" d'émissions comme "L'heure des pros" de CNEWS ou le "13 heures" de TF1 que de n'importe quelle émission de n'importe quelle antenne nationale de France TV. Pour ces antennes, à l'inverse de Radio France, je vais faire un "tir groupé" : comme je l'ai dit dans le topic "Intervilles", France TV n'a jamais brillé pour sa neutralité, mais depuis l'arrivée de Delphine Ernotte à la tête du groupe, celui-ci s'est "Franceinterisé" en devenant aussi moralisateur, bourgeois-bohème et déconnecté que la radio phare de Radio France. J'y reviendrai plus loin.

Vous l'aurez compris, selon moi, Radio France et France TV appartiennent à une caste : les bourgeois-bohèmes, ces citadins végano-trans-fluides qui rajoutent environ douze-mille lettres après le "T" de "LGBT", qui voient du racisme ou de n'importe quel mot finissant par "phobie" partout, et qui sont maîtres dans l'art du "Faites ce que je dis, pas ce que je fais". Et c'est là tout le drame de l'audiovisuel public français : qu'une chaine privée fasse du militantisme, même pour une ultra-minorité comme le sont ces gens, cela m'indifférerait. Or, ici, on parle d'audiovisuel PUBLIC, qui appartient à TOUS les français, y compris aux hommes blancs de plus de 50 ans, y compris aux créatifs irrévérencieux, y compris aux chasseurs, y compris à ceux qui travaillent dans l'industrie pétrolière, y compris à ceux qui aiment le cirque, etc. etc. Donc, que cet audiovisuel public soit noyauté par ce qui est une ultra-minorité (aussi forte soit-elle sur ce forum et sur Twitter), oui, pour moi, c'est un grave problème, qui ne fait qu'aggraver la défiance vis-à-vis des médias. Le pire est certainement France Info télé, avec ses "modules" qui rappellent sans cesse la description de la caste que j'ai décrite juste avant.

Et concernant le comportement de l'État, je pense que ce dernier n'est pas assez dur, car même si la diète financière était nécessaire face aux gabegies, l'État ne fait rien contre le manque de neutralité manifeste de cet audiovisuel public. Il faudrait créer un comité d'éthique pour s'assurer de la neutralité du futur France Médias... un comité constitué de gens d'horizons diverses, avec, par exemple, pas plus d'un représentant par région. Et que ce comité soit, au moins en partie, constitué de gens lambda tirés au sort. Et ce comité aurait bien sûr la possibilité de provoquer le licenciement de tout employé de l'une ou l'autre des composantes de France Médias ! Si un tel comité voyait le jour, croyez-moi que les changements qu'il y aurait en conséquence feraient taire la majeure partie des critiques qu'ont actuellement Radio France et France TV !
___

Je reviens maintenant sur le cas Delphine Ernotte, évoqué par stargazer. Dans le topic "Intervilles", j'ai effectivement dit que Delphine Ernotte a été nommée uniquement parce que c'est une femme, selon la tendance actuelle de "parité à tout prix", quitte à souiller le principe de méritocratie. Je maintiens ces affirmations, car si seules les compétences primaient, ce ne serait pas Delphine Ernotte (qui avait déjà un poste à hautes responsabilités à France Télécom lors de la vague de suicides, soit-dit en passant) qui présiderait actuellement les chaines publiques, mais très probablement Pascal Josèphe (ou au pire, Rémy Pflimlin jusqu'à sa mort), autrement plus compétent dans le délicat domaine des médias. Ce n'est pas pour rien si la plus faste période de France TV fut celle de Jean-Pierre Elkabbach : France TV était alors dirigé par un homme d'expérience dans le milieu médiatique, qui avait de l'ambition pour les chaines publiques. Bon, ça lui a fait faire des choses pas glorieuses (les voleurs de patates...), mais entre investir dans des émission populaires d'un côté, et enrichir des propagandistes du type Hugo Clément, je pense que l'argent public était bien mieux utilisé autrefois ! Et encore aujourd'hui, Patrick Le Lay dit que la période où Elkabbach dirigeant France TV fut la période la plus difficile des 20 premières années de TF1 privée. Tout est dit !

_________________
"Les chantres de la tolérance sont les maitres de l'intolérance" - tremblotin
#JeSuisMila


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 21:20 
Inscrit sur les forums

Inscription : Mer 10 Août 2011, 13:47
Message(s) : 3809
Ton propre militantisme te conduit à être imprécis et à multiplier les erreurs d'analyse aussi bien concernant le passé que le présent. Je ne compte pourtant pas relancer la machine en cette avant-veille de Noël et je te remercie même pour cette contribution qui a au moins le mérite de ne pas être superficielle à défaut d'être étayée par des faits non négociables.

M6MUSIC Hits a écrit:
A voté.
Comme d'habitude, ce genre de topic va prendre rapidement des tournures de batailles 2.0 ridicules dignes de twitter hélas...
Pour faire court, je cite une phrase vue dans la section commentaires d'Ozap d'un fervent défenseur d'une tv publique de qualité : "La télé privée c'est de la télé indigne faite pour des gens indignes".
A défaut d'arguments, on tombe dans le mépris et pas seulement sur Ozap. Même ici, on trouve ce type de sous-entendus (cf topic RMC et le topic des JT de TF1 notamment concernant le 13H de Pernaut). Des imbécillités peuvent venir des 2 camps.
Allez ! Je mets une pièce avec une fin ultra probable en pugilat : groupies du service public vs groupies des tv privées.

Il n'y a jamais eu ici de discussions du niveau de celles que l'on trouve régulièrement sur Puremédias pour la simple et bonne raison que les échanges sont cadrés par un règlement que les modérateurs font respecter avec fermeté et souplesse à la fois. Tu peux être rassuré sur ce point et ce ne sont pas les quelques bisbilles enflammées qu'il y a pu avoir dans le passé qui auront eu raison de la qualité de ce forum.


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 21:39 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven 02 Août 2019, 14:14
Message(s) : 305
Localisation : Coupé par le traité de Verdun ! Ouille !
stargazer a écrit:
Ton propre militantisme te conduit à être imprécis et à multiplier les erreurs d'analyse aussi bien concernant le passé que le présent.
Je pourrais vous renvoyer le "compliment", à toi et à au moins 14 autres membres du forum. :P

_________________
"Les chantres de la tolérance sont les maitres de l'intolérance" - tremblotin
#JeSuisMila


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 21:58 
Inscrit sur les forums

Inscription : Sam 17 Nov 2007, 18:45
Message(s) : 6932
tremblotin a écrit:
Il est temps pour moi de dire mon avis ! :)

Sur la question de la proximité, je ne me sens proche d'aucune radio, publique ou privée, et certainement pas de France Inter qui représente à peu près tout ce que je déteste dans les médias traditionnels (je n'aime pas l'appelation "médias mainstream", trop marquée politiquement) : cette radio est un ramassis de donneurs de leçons qui cherchent perpétuellement à te prouver qu'ils ont raison et que vous avez tort, sur fond de déconnexion totale vis-à-vis de la réalité. Des parfaits bourgeois-bohème des quartiers chics de la capitale, en somme.


Bien. Tu évites la caricature au moins... Je ne suis pas un fidèle de France Inter mais je déteste les clichés et commentaires réducteurs...

tremblotin a écrit:
Vous l'aurez compris, selon moi, Radio France et France TV appartiennent à une caste : les bourgeois-bohèmes, ces citadins végano-trans-fluides qui rajoutent environ douze-mille lettres après le "T" de "LGBT", qui voient du racisme ou de n'importe quel mot finissant par "phobie" partout, et qui sont maîtres dans l'art du "Faites ce que je dis, pas ce que je fais". Et c'est là tout le drame de l'audiovisuel public français : qu'une chaine privée fasse du militantisme, même pour une ultra-minorité comme le sont ces gens, cela m'indifférerait. Or, ici, on parle d'audiovisuel PUBLIC, qui appartient à TOUS les français, y compris aux hommes blancs de plus de 50 ans, y compris aux créatifs irrévérencieux, y compris aux chasseurs, y compris à ceux qui travaillent dans l'industrie pétrolière, y compris à ceux qui aiment le cirque, etc. etc. Donc, que cet audiovisuel public soit noyauté par ce qui est une ultra-minorité (aussi forte soit-elle sur ce forum et sur Twitter), oui, pour moi, c'est un grave problème, qui ne fait qu'aggraver la défiance vis-à-vis des médias. Le pire est certainement France Info télé, avec ses "modules" qui rappellent sans cesse la description de la caste que j'ai décrite juste avant.


Bon, si ce topic ne sert qu'à déverser tout ton saoûl sur ce que tu détestes avec des motifs politiques, tu peux le faire sur Twitter ou autre.
Je retire les délires et circonvolutions et retiens tout de même le passage sur Delphine Ernotte : Ça me fait ricaner car depuis une bonne trentaine d'années (voire plus), le président actuel du service public est toujours critiqué, pour des raisons politiques, financières ou au niveau des contenus des chaînes. Tu évoques Elkabbach, à l'époque France Télévision (sans s) était accusé de copier TF1 avec certains programmes très divertissants (dont ceux d'Arthur, Nagui, Delarue et Michel Drucker venant de TF1) ou des programmes jugés "racoleurs" ("Bas les masques"). Sans oublier l'affaire des animateurs-producteurs qui l'a fait trébucher.

D'ailleurs, une émission de... France Inter "Affaires sensibles" relate cette période.
https://www.franceinter.fr/emissions/af ... embre-2019

Après, l'opposition "médias privés VS médias publics" est ridicule pour ma part. Pour faire court et en me limitant à l'info, je peux très bien suivre le 12/13 de France 3, le 13h de Pernaut sur TF1, le 20h de Lapix ou Delahousse sur France 2, écouter les matinales de France Info et Europe 1, les débats (parfois enflammés) de BFMTV ou LCI ou suivre France 24 malgré les lignes éditoriales très différents de ce que je viens de citer. Et pour aggraver mon cas, j'ajoute que je boycotte totalement CNews...

_________________
« C'est Arlette Chabot ! C'est Arlette Chabot revenue du diable Vauvert !!! » : Michel Drucker, 01/01/2000 à 1h36 - France 2


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 22:17 
Inscrit sur les forums

Inscription : Mer 10 Août 2011, 13:47
Message(s) : 3809
Glouglouste a écrit:
Je retire les délires et circonvolutions et retiens tout de même le passage sur Delphine Ernotte : Ça me fait ricaner car depuis une bonne trentaine d'années (voire plus), le président actuel du service public est toujours critiqué, pour des raisons politiques, financières ou au niveau des contenus des chaînes.

Il faudrait aussi lui rappeler que c'est Takis Candilis qui dirige l'ensemble des contenus de France TV. Tu parles d'un bobo...


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 22:26 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar 10 Juil 2012, 12:25
Message(s) : 747
Citer:
Sur la question de la proximité, je ne me sens proche d'aucune radio, publique ou privée, et certainement pas de France Inter qui représente à peu près tout ce que je déteste dans les médias traditionnels (je n'aime pas l'appelation "médias mainstream", trop marquée politiquement) : cette radio est un ramassis de donneurs de leçons qui cherchent perpétuellement à te prouver qu'ils ont raison et que vous avez tort, sur fond de déconnexion totale vis-à-vis de la réalité. Des parfaits bourgeois-bohème des quartiers chics de la capitale, en somme. France Culture et France Musique sont pour la radio ce que "Télérama" est pour la presse, donc même si ce n'est pas quelque chose de mal en soi, c'est un sacré obstacle pour que je me sente "proche" de ces radios.


France inter reste tout de même première radio de France ( bon surement pas lors de la prochaine vague en raison des grèves), mais ça veut quand même dire qu'elle porte une grande partie de la population qui s'y retrouve, je veux dire ce n'est pas que à Paris que Inter est écoutée, ceci-dit ces critiques contre Inter sont récurrentes, notre Elisabeth Levy nationale est la première à le déclarer même sur les ondes d'inter quand elle est invitée ( en général chez Devillers qui pour le coup est plutôt éclectique en recevant tant Julie Andrieu, Norman que Geoffroy Lejeune). Mais quand même je trouve que d'autres émissions essayent d'ouvrir d'autres champs politiques, Polony est invitée régulièrement sur l'émission d'Ali Badou le dimanche, et hors émissions Actu cela reste quand même des émissions divertissement avec pas forcément énormément de fond (hormis peut-être par jupiter)
Pour France Musique je n'écoute pas donc je ne pourrais pas donner d'avis mais elle reste quand même l'unique radio nationale de musique classique (de manière générale) sans (ou avec peu pour le coup je ne sais pas ) publicité. Et ses audiences aussi sont à la hausse.
Pour France Culture, je ne sais pas si tu écoute souvent mais je trouve au contraire que ça reste la (seule?) chaine radio à proposer des contenus qui soient de qualités mais qui à essayé de se démocratiser au fil des années, bien sur cela reste de la culture mais qui justement à essayé de se démocratiser et avec pour le coup un grand nombre d'opinions et de penseurs sur l'antenne; je crois plutôt que France Culture souffre justement de préjugés sur son élitisme au lieu de montrer justement son éclectisme et la volonté de vulgarisation sur certaines émissions.
Mais de manière générale Radio France est quand même en hausse dans ses programmes donc je crains que l'idée de dire qu'elle ne s'adresse QUE à des bobo n'est pas forcément vrai. Oui Inter est plutôt teintée à gauche, mais je crois qu'elle essaye quand même de se pluraliser, ceci-dit vu les dernières audiences je ne pense pas qu'un changement de cap soit prévue.

Pour le reste de tes remarques qui ne concernent pas les médias et qui relèvent que de ton avis personnel je ne suis pas sur que cela ait sa place ici pour mener un débat serein. ( ceci-dit mes parents qui habitent dans un village de 200 habitants du sud ouest à côté d'une ferme et qui écoutent France Inter depuis pas mal d'années seront ravis de savoir qu'ils appartiennent à " des citadins végano-trans-fluides" :lol: )

_________________
jj19 - j'ai une passion pour éditer mes messages, mon cerveau se remet en marche une fois mes messages postés


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 22:37 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven 02 Août 2019, 14:14
Message(s) : 305
Localisation : Coupé par le traité de Verdun ! Ouille !
Ne m'en voulez pas, mais avec tou·te·s les militant·e·s en carton·ne qu'on trouve sur Twitter, je me passerai volontiers de ce réseau "social". :lol:

Effectivement, certains ont accusé et accusent toujours (et je suppose que tu en fais partie, Glouglouste) Jean-Pierre Elkabbach d'avoir fait du "commercial", ce gros mot dans certains milieux ! Et pourtant, où est le problème ? Le but de France TV, c'est de fédérer le plus grand nombre de téléspectateurs français, et c'est ce qu'avait compris Elkabbach, là où Ernotte n'a d'yeux que pour la caste que j'ai mentionnée dans mon message précédent. Oui, entre les émissions "populaires" (un autre gros mot chez certains) des années 90, et les clips de propagande d'Hugo Clément ou les émissions ielisées comme Intervilles 2020, le choix est vite fait pour la majeure partie du peuple. C'est la situation des années Elkabbach qui a fait de cette période la plus faste pour la télévision publique post-privatisation de TF1, et c'est la situation actuelle qui fait que le public de France Télévisions peine à se renouveler aujourd'hui.

_________________
"Les chantres de la tolérance sont les maitres de l'intolérance" - tremblotin
#JeSuisMila


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 22:45 
Inscrit sur les forums

Inscription : Mer 10 Août 2011, 13:47
Message(s) : 3809
Merci de t'en inquiéter mais ce n'est pas utile. France TV continue de fédérer le plus grand nombre puisque le groupe via ses offres linéaires reste le premier groupe audiovisuel français avec des succès d'audience dans tous les genres de programmes. En outre, les offres non linéaires connaissent une progression très significative de leur audience, ce qui ne gâche rien pour l'avenir. On aura d'ailleurs le bilan officiel de tout ça dans quelques jours.


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 22:49 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar 10 Juil 2012, 12:25
Message(s) : 747
Citer:
Ne m'en voulez pas, mais avec tou·te·s les militant·e·s en carton·ne qu'on trouve sur Twitter, je me passerai volontiers de ce réseau "social". :lol:


Justement, ici nous ne sommes pas sur twitter... et tu sais c'est assez simple de désinstaller une application de son téléphone.

Sinon pour répondre sur Ernotte, tu te contredis toi-même en disant que le but de France Télévisions est de fédérer le plus grand monde et que c'est "le peuple" qui choisit, or justement ftv réalise des bonnes audiences de manière générale, et le service public radio est à un niveau d'audiences rarement égalé. Au niveau du renouvellement, france.tv est un des plus grands financeurs de cinéma en France après Canal, et c'est l'une des seules chaines de TV qui produise aujourd'hui des contenus exclusivement numériques et gratuits qui cartonnent ( Tant avec OKOO que avec Slash) qui justement permet de renouveler le public jeune face à une télévision linéaire qui s'effondre ( vieillissement de la population oblige). France Télévisions ne se porte pas comme un charme mais on ne peut pas dire que le service public n'est écouté que par une minorité ( Sans re-citer radio france: En 2018 France Télévisions est le premier groupe audiovisuel français avec 30 Millions de personnes qui regardent au moins chaque jour une chaine du service public et ce sont des chiffres qui sont en hausse depuis quelques années, source : Médiamatrie - Du 01/01 au 30/12/2018)

_________________
jj19 - j'ai une passion pour éditer mes messages, mon cerveau se remet en marche une fois mes messages postés


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 23:13 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Ven 02 Août 2019, 14:14
Message(s) : 305
Localisation : Coupé par le traité de Verdun ! Ouille !
Je vis dans une ville où il y a beaucoup de militants politiques qui font du déni leur fond de commerce, donc je ne suis pas en terre inconnue. :)

Oui, France TV est le groupe le plus regardé de France. Et alors ? Ça ne contredit pas ce que je dis, car les plus gros succès de France TV sont des programmes qui, par leur essence, ne peuvent pas être touchés par le militantisme qui noyaute France TV. C'est notamment le cas des séries françaises et étrangères. Ces mêmes séries qui réalisent de très bonnes audiences et contribuent grandement à cette hausse globale de l'audience de France TV.

Si vous voulez attaquer frontalement mes arguments, parlez plutôt de ce que je vise réellement, ce qui est noyauté par le militantisme (car vous savez très bien de quoi je parle), comme par exemple l'émission d'Hugo Clément ou encore la chaine France Info ! Ah mince, ça fait des audiences minables : 7,9% pour la première d'Hugo Clément (en dépit de l'effet de curiosité), 0,5% en novembre 2019 (en baisse de 0,1% sur un an) pour France Info ! :lol: Donc oui, France TV voit ses audiences monter, mais elles monteraient encore plus si le groupe avait plus le cran de faire des émissions populaires comme autrefois, et virait par la même occasion toutes les émissions de propagande qui, au pire, ne marchent pas, et au mieux, laissent le leadership à TF1 avec une belle avance.

_________________
"Les chantres de la tolérance sont les maitres de l'intolérance" - tremblotin
#JeSuisMila


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 23:32 
Inscrit sur les forums

Inscription : Sam 17 Nov 2007, 18:45
Message(s) : 6932
tremblotin a écrit:

Effectivement, certains ont accusé et accusent toujours (et je suppose que tu en fais partie, Glouglouste) Jean-Pierre Elkabbach d'avoir fait du "commercial", ce gros mot dans certains milieux !


Euh, je n'ai émis aucun jugement. Et je partage même une partie de ton argument, on ne peut nier qu'Elkabbach a fortement challengé TF1 mais ça avait un certain prix...

tremblotin a écrit:
Et pourtant, où est le problème ? Le but de France TV, c'est de fédérer le plus grand nombre de téléspectateurs français, et c'est ce qu'avait compris Elkabbach, là où Ernotte n'a d'yeux que pour la caste que j'ai mentionnée dans mon message précédent. Oui, entre les émissions "populaires" (un autre gros mot chez certains) des années 90, et les clips de propagande d'Hugo Clément ou les émissions ielisées comme Intervilles 2020, le choix est vite fait pour la majeure partie du peuple. C'est la situation des années Elkabbach qui a fait de cette période la plus faste pour la télévision publique post-privatisation de TF1, et c'est la situation actuelle qui fait que le public de France Télévisions peine à se renouveler aujourd'hui.


On ne peut comparer les émissions "populaires" des années 90 avec les émissions actuelles (voire adaptations futures). Si on va jusqu'au bout, les variétés qui avaient un public dans les années 90 n'ont plus du tout eu la côte dans les années 2010. Les préférences du public changent et s'adaptent au fil du temps.
Et je cite pèle-mêle ce qui me vient à l'esprit en matière de divertissement : "Fort Boyard", "Les Enfants de la télé", "N'oubliez pas les paroles", "Les Grosses Têtes", "Vivement Dimanche" ce n'est pas populaire ? J'ajoute même "Prodiges" qui a touché un public très large.

stargazer a écrit:
Il faudrait aussi lui rappeler que c'est Takis Candilis qui dirige l'ensemble des contenus de France TV. Tu parles d'un bobo...


"Les Cordier juge et flic" était une série bobo-moralisatrice bien connue... :lol:
L'ami tremblotin me fait penser au blog CGC Médias version forum...

_________________
« C'est Arlette Chabot ! C'est Arlette Chabot revenue du diable Vauvert !!! » : Michel Drucker, 01/01/2000 à 1h36 - France 2


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Audiovisuel public, radio et télévision
Publié: Lun 23 Déc 2019, 23:38 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar 10 Juil 2012, 12:25
Message(s) : 747
Perso je trouve que l'émission d'Hugo Clément n'est pas bonne (n'est pas Nicolas Hulot qui veut), et je ne suis pas au courant des audiences de son émission, mais il me semble que ça n'a pas non plus fait un bide immense mais je crois qu'une émission sur l'écologie par forcément incarnée serait peut-être plus intéressante c'est de toute façon indispensable aujourd'hui de s'intéresser au changement climatique et ses conséquences. Pour France Info elle est quand même positionné en numéro 27 et son arrivée tardive est clairement une balle dans le pied, ceci-dit son audience est en hausse depuis deux ans et stable depuis l'an dernier ( certe une baisse en novembre, mais une hausse en avril mai, et encore je suppose qu'il y'a une marge d'erreur médiamétrie) , et concurrence même parfois CNEWS ou LCI, le site et l'application franceinfo: ( géré en majorité par les équipes de la TV il me semble) reste l'une des références numériques pour l'information, alors peut-être que le "militantisme" présumé y est pour quelque chose mais il n'y a pas que ça. Ceci-dit je ne vois pas à quels autres émissions tu fais référence, de manière générale France Télévisions fait de bonne audiences. Même les émissions que tu pourrais qualifier de "militantes" marchent ; Skam France (concept importé de la NRK) diffusée sur slash et youtube à fait des millions de vues, la dernière série mental marche aussi très bien auprès des jeunes (quoi que majoritairement vu par des filles, il manque surement ici un peu de parité pour le coup mais peut-être le type de programme qui correspond plus à cette cible).
Ceci- dit les critiques que tu cite peuvent être entendus, mais je crois que France Télévisions s'offre des audiences tout à fait bonnes et que franchement la majorité de sa programmation ne se veut pas moralisatrice ou "militante", et je ne suis pas sur que se refermer pour devenir plus aseptisé changerait la donne, la société va de toute manière vers plus d'intégration en s'intéressant à des problématiques qui n'avaient jamais été posées auparavant, c'est aussi au service public de s'interroger sur ces sujets.

_________________
jj19 - j'ai une passion pour éditer mes messages, mon cerveau se remet en marche une fois mes messages postés


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  

Nous sommes actuellement le Mar 28 Jan 2020, 11:20
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group