Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 822 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 51, 52, 53, 54, 55
Auteur Message
Message Sujet du message: Re: Les grêves sur Radio France et RFI
Publié: Lun 02 Déc 2019, 20:43 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam 28 Jan 2017, 17:58
Message(s) : 1271
Localisation : Région de la crêpe
28 jours non-stop !

_________________
Haut les coeurs, il est 7h ! - M. Fauvelle
Voici les titres de votre 23h - P. Loison

Un média, des signatures


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Les grêves sur Radio France et RFI
Publié: Lun 02 Déc 2019, 20:45 
Inscrit sur les forums

Inscription : Jeu 04 Août 2005, 19:57
Message(s) : 1842
Rappelons que le projet de la direction c'est d'économiser "seulement" 60 millions d'euros d'ici 2022, rien à voir par exemple avec les dettes du groupe altice (bfm, rmc, sfr) qui sont de 50 milliards :mrgreen:

http://www.leparisien.fr/culture-loisir ... 085651.php

cette somme ne représente rien par rapport au budget total de l'État (des dépenses de 390 milliards par an), surtout par rapport aux milliards donnés aux gilets jaunes,

il se peut donc que la direction et le gouvernement finissent par céder, si les grévistes arrivent à faire durer la grève plusieurs semaines, 30 jours c'est jouable, si les syndicats ont une cagnotte pour indemniser les grévistes qui ne seront pas payés en terme de salaire,

ces 60 millions on peut les économiser ailleurs sur le budget des ministères, des frais de bouche des ministres (homard, champagne, les réceptions de l'ambassadeur), le train de vie de l'État (les logements gratos, les voitures de fonction) ou en profitant des recettes de la privatisation de la française des jeux, ou encore augmenter de 50 centimes la redevance.

Franchement je ne comprends pas le projet de la direction, pourquoi cette fixette sur les 60 millions ?
Macron trop radin ?
60 millions c'est vraiment une goutte d'eau dans le budget total de l'État, cette crise devrait pouvoir se résoudre si les gens sont raisonnables.

Radio-france était sur une bonne dynamique, une bonne image de marque, des émissions qualitatives, un coeur de cible qui n’intéresse pas les radios privées (qui eux ont leur propre clientèle), il faut investir pour conserver cette avance (radio numérique terrestre, relancer le mouv), plutôt que de réduire la voilure.
Le vrai problème c'est peut-être d'avoir mis à la tête de radio-france des gestionnaires comptables plutôt que des créatifs, des passionnés de la radio.


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Les grêves sur Radio France et RFI
Publié: Lun 02 Déc 2019, 22:45 
Inscrit sur les forums

Inscription : Sam 17 Nov 2007, 18:45
Message(s) : 6812
Magnum a écrit:

ces 60 millions on peut les économiser ailleurs sur le budget des ministères, des frais de bouche des ministres (homard, champagne, les réceptions de l'ambassadeur), le train de vie de l'État (les logements gratos, les voitures de fonction) ou en profitant des recettes de la privatisation de la française des jeux, ou encore augmenter de 50 centimes la redevance.

Franchement je ne comprends pas le projet de la direction, pourquoi cette fixette sur les 60 millions ?
Macron trop radin ?
60 millions c'est vraiment une goutte d'eau dans le budget total de l'État, cette crise devrait pouvoir se résoudre si les gens sont raisonnables.


Les festins de l'Etat avec homard et champagne coûtent 60 millions d'euros, c'est bien connu...

Je n'ai pas d'avis sur le sujet, je ne doute pas que ça doit être un moment difficile au sein d'une entreprise mais des plans d'économie décrétés par l’État à destination des entreprises publiques (dont France Télévisions) sont courants depuis fort longtemps. Radio France n'échappe pas à la règle, aussi médiatique soit-elle.

_________________
« Ce que j'espère aussi, c'est que notre émission soit plus haut de gamme que les autres. » : Pascal Praud


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Les grêves sur Radio France et RFI
Publié: Lun 02 Déc 2019, 23:15 
Inscrit sur les forums

Inscription : Jeu 28 Août 2014, 19:53
Message(s) : 1092
On pouvait le voir venir depuis quelques années. A moins de se reconvertir en studio de production pour le web, Radio France en tant que groupe de radios publiques n'a pas d'avenir à moyen et long terme aux yeux des décideurs politiques(j'inclus la Cour des comptes dans le lot) et des gestionnaires qui se succèdent depuis grosso modo le départ de Jean-Luc Hess(le dernier président de Radio France passionné de radio et essayant de favoriser le développement des radios du groupe). D'ailleurs, ça s'entend déjà que la voilure a été réduite. Ça se ressent petit à petit sur le contenu des antennes. Du reste, ça correspond à l'époque où j'ai commencé à me détourner de la radio pour l'écoute de podcasts indés(avant même l'éclosion des studios de production et autres podcasts natifs). J'ai conscience que je contribue à ma façon à la désertion du média radio et donc à la fragilisation de la position de Radio France par rapport à l'actionnaire public dans le rapport de forces.
Mais manifestement, il apparait que dans quelques temps, seuls les passionnés(via les podcasts) et les radios associatives encore en mesure d'émettre pourront encore produire ce que Radio France ne pourra plus proposer par choix budgétaire ou public insuffisant. La prochaine étape sera la fermeture d'une voire plusieurs radios et ça sent clairement le sapin pour Mouv' et FIP(quelque chose me dit que nous serons plus nombreux à regretter la disparition de la seconde que de la première).

Sinon, antenne perturbée sur France culture. Sur France info, quelques tranches d'une demi-heure d'info se glissent au milieu de longues et plus ou moins répétitives plages musicales(pour changer, ils devraient diffuser en intégralité tous les beds créés par Jean-Michel Jarre depuis 2016 histoire de varier un petit peu).
Je note que la spéciale Ballon d'or programmée ce lundi soir est passée à la trappe... le partenariat Radio France/l'Equipe commence bien ! :mrgreen:
Preuve de plus que le temps où Vendroux faisait la pluie et le beau temps sur les antennes du service public est révolu car il aurait arrangé le coup à coup sûr(il n'est même pas parvenu à se glisser entre Fauvelle et Dély pour interviewer son ami Michel Platini, c'est dire ! :lol: )


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Les grêves sur Radio France et RFI
Publié: Mar 03 Déc 2019, 13:55 
Inscrit sur les forums

Inscription : Mer 10 Août 2011, 13:47
Message(s) : 3734
Ce mouvement de grève ne va mener à rien car le gouvernement ne cèdera pas. On parle de 60 millions d'économies mais la dotation publique ne baisse que de 20 millions (sur un budget de 600 millions). Les 40 millions restants se répartissent entre les investissements supplémentaires à consentir dans le numérique (20 millions) et le glissement naturel des charges (20 millions). On arrive donc à un effort total de 60 millions à réaliser d'ici 2022.
Est-ce insurmontable ? Je note qu'un effort de la même importance a été engagé à France Télévisions où la direction et trois des quatre syndicats représentatifs ont signé un plan de départs portant sur 10 % des effectifs.

Magnum a écrit:
Le vrai problème c'est peut-être d'avoir mis à la tête de radio-france des gestionnaires comptables plutôt que des créatifs, des passionnés de la radio.

Je suis contre le fait d'opposer les gestionnaires et les créatifs. C'est toujours de bon ton d'être du côté des créatifs mais ces derniers auront toujours besoin des gestionnaires pour mettre en oeuvre leurs idées. Les uns ne vont pas sans les autres. Un groupe audiovisuel, qui plus est de service public, doit marcher sur deux jambes et j'ai confiance en la capacité de Radio France à se projeter dans l'avenir.


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Les grêves sur Radio France et RFI
Publié: Mar 03 Déc 2019, 19:28 
Inscrit sur les forums

Inscription : Jeu 04 Août 2005, 19:57
Message(s) : 1842
Si les gens font grève ce n'est pas par plaisir, il y a sans doute de bonnes raisons, et n'ont pas été convaincus par les arguments en bois de la direction, ça parle de modernisation, mais beaucoup y voient un recul de l'investissement de l'État pour les radios publiques (le fameux "faire mieux avec moins").

Les profils de type gestionnaire doivent rester à leur place : le service financier/comptabilité, c'est à dire plusieurs strates en dessous, et les décisions stratégiques doivent être prises par une personne qui voit les choses bien au delà des chiffres d'un tableur.
Surtout pour une radio de service public où (en théorie) il n'y a pas de course à l'audience, de traque à la ménagère.


Dernière édition par Magnum le Mar 03 Déc 2019, 19:30, édité 1 fois.

Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Les grêves sur Radio France et RFI
Publié: Mar 03 Déc 2019, 19:30 
Inscrit sur les forums

Inscription : Jeu 02 Août 2007, 18:38
Message(s) : 3409
Les départs volontaires, c'est souvent une préretraite déguisée, le mot étant un tabou absolu, technique employée dans le privé avec les ruptures conventionnelles, à La Poste et France Télécom pour dégager les vieux fonctionnaires, et bientôt dans le public, pour celui qui est à 2 ou 3 ans de la quille et assuré de pouvoir partir à 62 sans décote dans le système actuel, en augmentant un peu le montant du chèque on en trouve des volontaires...


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Les grêves sur Radio France et RFI
Publié: Mar 03 Déc 2019, 22:05 
Inscrit sur les forums

Inscription : Mer 10 Août 2011, 13:47
Message(s) : 3734
Magnum a écrit:
Les profils de type gestionnaire doivent rester à leur place : le service financier/comptabilité, c'est à dire plusieurs strates en dessous, et les décisions stratégiques doivent être prises par une personne qui voit les choses bien au delà des chiffres d'un tableur. Surtout pour une radio de service public où (en théorie) il n'y a pas de course à l'audience, de traque à la ménagère.

On ne dirige pas un groupe de plusieurs milliers de salariés, fut-il public, en étant simplement un saltimbanque. Des gestionnaires peuvent être complètement déconnectés mais des saltimbanques peuvent aussi ruiner des projets. En résumé, et je le redis, les uns ne vont pas sans les autres. En l'occurrence, à Radio France, la présidente Sibyle Veil qui a un profil de gestionnaire, est entourée d'hommes et de femmes de contenus que l'on retrouve généralement à la tête des stations. Et on ne peut pas dire que ça ne marche pas.

Trinitron a écrit:
Les départs volontaires, c'est souvent une préretraite déguisée, le mot étant un tabou absolu, technique employée dans le privé avec les ruptures conventionnelles, à La Poste et France Télécom pour dégager les vieux fonctionnaires, et bientôt dans le public, pour celui qui est à 2 ou 3 ans de la quille et assuré de pouvoir partir à 62 sans décote dans le système actuel, en augmentant un peu le montant du chèque on en trouve des volontaires...

Ça c'est vrai. Mais quand la pyramide des âges est inversée, il ne me paraît pas incongru de vouloir la rééquilibrer....A plus forte raison quand il faut réorienter les métiers vers le numérique.


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Les grêves sur Radio France et RFI
Publié: Mar 03 Déc 2019, 22:30 
Inscrit sur les forums

Inscription : Jeu 02 Août 2007, 18:38
Message(s) : 3409
La grève peut durer, puisque les grévistes, en fonction des tableaux de service, peuvent perturber aléatoirement et fortement les antennes en limitant la perte financière, et en ciblant les tranches stratégiques, comme les matinales...


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Les grêves sur Radio France et RFI
Publié: Mar 03 Déc 2019, 23:41 
Inscrit sur les forums

Inscription : Jeu 04 Août 2005, 19:57
Message(s) : 1842
stargazer a écrit:
On ne dirige pas un groupe de plusieurs milliers de salariés, fut-il public, en étant simplement un saltimbanque. Des gestionnaires peuvent être complètement déconnectés mais des saltimbanques peuvent aussi ruiner des projets. En résumé, et je le redis, les uns ne vont pas sans les autres. En l'occurrence, à Radio France, la présidente Sibyle Veil qui a un profil de gestionnaire, est entourée d'hommes et de femmes de contenus que l'on retrouve généralement à la tête des stations. Et on ne peut pas dire que ça ne marche pas.


Personne n'a parlé de mettre un saltimbanque incompétent,

un bon profil ça peut-être un créatif de type journaliste expérimenté, un grand professionnel du métier de la radio, quelqu'un qui connaît les attentes du public, qui sait diriger les équipes, et surtout qui est indépendant du pouvoir, qui ne se laisse pas faire, qui n'aime pas avaler des couleuvres.
Un peu comme Pierre Desgraupes à l'époque d'antenne 2, un profil devenu rare, ou alors présent que dans un cercle inférieur (conseillers).


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Les grêves sur Radio France et RFI
Publié: Mer 04 Déc 2019, 13:17 
Inscrit sur les forums
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun 20 Oct 2008, 22:26
Message(s) : 5861
Caradisiac semble triste de ne pas retrouver les programmes habituels de radio france.

Image
https://www.caradisiac.com/essai-skoda- ... 180133.htm

_________________
"10 minutes de pub, 10 minutes d'émission, 10 minutes de pub. On a l'impression d'être dans un supermarché" - Patrick Sébastien


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Sujet du message: Re: Les grêves sur Radio France et RFI
Publié: Jeu 05 Déc 2019, 10:08 
Inscrit sur les forums

Inscription : Mer 10 Août 2011, 13:47
Message(s) : 3734
Magnum a écrit:
stargazer a écrit:
On ne dirige pas un groupe de plusieurs milliers de salariés, fut-il public, en étant simplement un saltimbanque. Des gestionnaires peuvent être complètement déconnectés mais des saltimbanques peuvent aussi ruiner des projets. En résumé, et je le redis, les uns ne vont pas sans les autres. En l'occurrence, à Radio France, la présidente Sibyle Veil qui a un profil de gestionnaire, est entourée d'hommes et de femmes de contenus que l'on retrouve généralement à la tête des stations. Et on ne peut pas dire que ça ne marche pas.


Personne n'a parlé de mettre un saltimbanque incompétent,

un bon profil ça peut-être un créatif de type journaliste expérimenté, un grand professionnel du métier de la radio, quelqu'un qui connaît les attentes du public, qui sait diriger les équipes, et surtout qui est indépendant du pouvoir, qui ne se laisse pas faire, qui n'aime pas avaler des couleuvres.
Un peu comme Pierre Desgraupes à l'époque d'antenne 2, un profil devenu rare, ou alors présent que dans un cercle inférieur (conseillers).


La référence à Pierre Desgraupes revient souvent mais le contexte a radicalement changé depuis. Aujourd'hui, on ne dirige plus des chaînes mais des groupes qui, dans le cas du service public, sont de véritables paquebots qui doivent naviguer en pleine révolution numérique.


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 822 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 51, 52, 53, 54, 55

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  

Nous sommes actuellement le Sam 14 Déc 2019, 9:52
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group